Antoine Carbonne
La piste romantique
21.09.2018 - 27.10.2018

Vanité fumée, 40 × 30 cm, huile sur toile, 2018 

Envisageant la scénographie d’un lieu par le prisme du cadrage cinématographique pour rendre opérant une scène, Antoine Carbonne* scénarise une atmosphère propre à chaque projet. La peinture ne se confine pas à la toile, elle expanse l’espace où se déroule l’histoire. Tel un liant, elle active une tension charnière entre lieux réel et fictif. 

Antoine Carbonne utilise sans complexe bombes de peinture, gouache, peinture à l’huile, crayons, vernis de damar et autres techniques pour unifier des éléments hétéroclites et faire émerger des niveaux de structures. 

Les toiles, telle une série à facettes, fixent par leurs motifs oniriques des épopées contemporaines et des lieux que déploie l’imagination. Séquences de douces vanités à l’esthétique dark, parfois japonisante, compositions, non sans aspérités, empruntent aussi à la peinture de la Renaissance, au symbolisme avec des teintes psychédéliques. Influences et références visuelles multipliées réveillent des schémas narratifs et des instants captés.

Contempler le désastre, toucher, activer l’interstice précis du moment rotatif où tout bascule, de la contraction jubilatoire du ventre qui sait, quand l’esprit ne sait pas encore, la sensation du déjà-vu, et destinée fatale du personnage. Comme le nouveau roman a interrogé le rôle de la description et la place du narrateur dans roman classique, Antoine Carbonne énonce des énigmes aux spectateurs : complétude et vision ! Observateur et impliqué dans son propre jeu, l’artiste endosse la double position d’acteur et du tiers point de vue détenteur d’une sagesse, d’une ritournelle dont il détient la clef, mais qui l’emporte. 

La surface du quotidien s’épaissit de récits et d’intuitions. Projections sur le décor d’une scène, les songes de la psyché d’un monde à l’autre se rejouent et se déposent. Les histoires se fantasment au bord, s’articulent parmi les motifs. Un soupçon pèse sur les scènes. 

Le regardeur et l'auteur éprouvent une connivence mutuelle. Étreins le plaisir, ressens la narration des profondeurs mélancoliques ! Les objets, les éléments picturaux constituent autant de rebondissements qu’ils sont d’aphorismes de la faculté du peintre à redoubler et conter l’intensité de l’existence.

Ce solo est l’occasion de découvrir, ou de continuer à suivre, le travail de ce plasticien dernièrement sélectionné à Generation Brussels (Brussels Gallery Weekend 2018).  

Anna Ozanne

 

* °1987, Paris. Vit et travaille à Paris et Bruxelles. 
Diplôme national d’Arts plastiques aux Beaux-Arts de Paris (2009).
www.antoine-carbonne.com

Snake, huile sur toile, 92 × 74, 2016  

Demande d'information

Casa bianca, 92 × 72 cm, huile sur toile, 2015 

Demande d'information

Sans titre, 40 × 30 cm, huile sur toile, 2018 / Sans titre, 40 × 30 cm, huile sur toile, 2017 / Sans titre, 40 × 30 cm, huile sur toile, 2018

Sans titre, 40 × 30 cm, huile sur toile, 2018

Demande d'information